« Où est le roi des juifs qui vient de naître ? » (Mth 3 1-12) « Que cherchez vous ? Où demeures-tu ?» (Jean 1 35-42)

Dans ces deux épisodes de l’Evangile, nous voyons des personnes qui interrogent pour rencontrer quelqu’un. Sur un signe (l’étoile) ou une parole (« voici l’Agneau de Dieu »), les mages, les disciples se sont mis en route ; ils ont quitté ce qui était leur lieu de vie. Et pour trouver Celui qu’ils cherchent, ils deviennent des quémandeurs ! C’est bien une forme de pauvreté ; ils dépendent de ce que les gens veulent bien (ou peuvent bien) leur répondre ! Les itinéraires sont très différents. Mais les mages d’une part et les deux disciples d’autre part, vont se trouver devant Jésus : un enfant, ou quelqu’un qui les interroge sur ce qu’ils cherchent. Il est très vraisemblable que dans les deux cas, les mages et les disciples ont été surpris de cette rencontre qui ne devait pas correspondre à ce qu’ils attendaient ! Après avoir été des quémandeurs, voilà qu’ils sont une nouvelle fois en situation d’être déroutés : ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent ; ils vont devoir parcourir un autre chemin, se laisser conduire pour découvrir, dans leur propre dépouillement, qui est Celui qu’ils ont rencontré. Et le laissant, lui Jésus, les rencontrer, ils découvriront alors qui ils sont. C’est bien le chemin que tout croyant est appelé à vivre.

Père Yves Laloux, curé